Newsletter

Le Hair Congress accueille la Haute Coiffure Française

x-presion-tartan-collection

C’est une annonce réjouissante, et bien entendu suspendue à l’évolution de la situation sanitaire. Mais s’il y a bien un moment où il faut parier sur l’avenir, plus que jamais, et savoir s’unir pour être plus forts, c’est bien aujourd’hui. C’est pourquoi l’événement Community Hair Congress, accolé au Tribu-te Show hexagonal, depuis 3 ans, devient cette année le Hair Congress tout court, avec l’arrivée d’un troisième pôle artistique : le show de la Haute Coiffure Française.

Le 14 mars 2021, donc, si tout va bien (et on croise les doigts), devrait ainsi avoir lieu « le seul événement artistique indépendant du premier semestre » (hors salons professionnels), selon les mots de Mike Vincent, éditeur de Tribu-te et organisateur du Tribu-te Show. Et quel événement ! Un rendez-vous unique, associant, de façon inédite, la Haute Coiffure Française, avec des équipes de création et de direction renouvelées, les plus belles académies européennes, avec le show de Community, et un grand moment de créativité, avec le Tribu-te Show.

Une nouvelle équipe pour la Haute Coiffure Française

Le tout se déroulera, de nouveau, au splendide théâtre des Folies Bergère, en plein cœur de Paris, avec une capacité doublée de plus de 1400 places, 12 espaces de stands/réception, et une production sous-traitée à Patricia Green, grande spécialiste des shows coiffure, pour éviter les couacs de l’année dernière. A noter, pour cette édition de mars qui sera une première : les 3 rendez-vous artistiques seront placés sous le signe de la Couleur.

Autre nouveauté, après le show de la Haute Coiffure Française, qui se tiendra le matin sur un format condensé (10h-12h30), seront remis les prix du concours de l’AIPP, la presse pro coiffure, qui mettent en compétition les plus grands talents d’une cinquantaine de pays (ils étaient habituellement remis au Cosmoprof, à Bologne).

essentiel wet 3 914x600

Un plateau de la Haute Coiffure Française, show du 12 février 2017 © Didier Adam

 

L’équipe artistique de la Haute Coiffure Française retrouvera donc la scène, après 2 ans d’absence, avec une équipe renouvelée à 70%, sous la houlette d’un nouveau directeur artistique, Christophe Gaillet, et d’un nouveau président, Pascal Bizolon.

Sur scène, aux côtés d’Eric Zemmour, Laurent Tourette et Philippe Laurent, 7 talents montants déploieront toute leur créativité (j’y reviendrai) : Damien Dussert, Constance Laporte, Emmanuel Esteban, Ludovic Geheniaux, Geoffrey Tentillier, Jean-Baptiste Santens et Robin Navarro-Harraga. Une vraie petite révolution pour l’organisation artistique, créée en 1945, et toujours soutenue par L’Oréal Professionnel.

Les académies européennes les plus influentes

L’après-midi sera consacrée au show des académies de coiffure européennes les plus pointues et influentes, sous la bannière de Community, le réseau de coiffeurs indépendants fondé par Patrick Ahmed (de 14h à 16h30). Avec, de nouveau, pour ce 4ème Community Hair Show, une superbe affiche : Toni&Guy, Saco, Medley, Noos Education, l’équipe Davines, l’équipe Tigi, et Mazella & Partners.

70638236_2165787533527678_9077620187066269696_n

Plateau X-presion, "Tartan Collection", au Community Hair Show 2019 © E.L. / Brunette

 

Après l’esprit workshop des académies, le Tribu-te Show débutera vers 18h15, après la remise des Trophées The Big One, et fêtera sa 30ème édition, autour d’une affiche toujours assez anglo-saxonne qui fait toutefois toujours la place à la crème de la coiffure française. Autour, cette année, d’Angelo Seminara, Alexandre de Paris, E.S. Project, Trevor Sorbie, et de la Rush Art Team. Et pour une soirée à la fois didactique et expérimentale.

Un rendez-vous fédérateur pour soutenir les coiffeurs

Au final, ce nouveau Hair Congress se veut fédérateur et haut de gamme et, quand l’horizon s’éclaircira, devrait pouvoir attirer des coiffeurs internationaux. En attendant, il projette de se tenir désormais deux fois par an, en mars et en septembre, accolé au MCB (le 12 septembre 2021, donc).

Comment les coiffeurs vont-ils traverser la crise ? C’est la question que tout le monde se pose. L’équipe du Hair Congress souhaite, elle, « être là pour soutenir la profession ». Comme le souligne Patrick Ahmed, « ce qui est encore pire que la crise, c’est d’être dans l’incertitude. Nous voulons donner une impulsion positive, et parier sur cet événement physique. » Bref, avancer pour ne pas se complaire dans les sentiments négatifs.

Toute la presse pro, papier et digitale, est invitée à s’associer à l’initiative. Brunette soutiendra bien évidemment cet événement qui a pour objectif de mettre en lumière le meilleur de la profession… et de réconcilier coiffure française et anglo-saxonne.

29/09/20

Newsletter