Newsletter

Concours Pivot Point: et les 10 finalistes sont...

Ça y est ! Les 10 finalistes (parmi plus de 50 dossiers) du concours Pivot Point par Alexandre Lebeau, dont Brunette est partenaire, sont connus ! Et, pour ne pas vous faire attendre plus longtemps, les voici (par ordre alphabétique) :

Félicitations à vous toutes ! (Il n’y a plus de garçons à ce stade…)
 

Pour rappel, pour cette toute première épreuve, il était demandé aux candidats de réaliser, sur une même coupe, deux coiffages différents issus de deux époques différentes. Une épreuve qui pouvait paraître simple, mais qu’il ne fallait pas sous-estimer.

Un bon niveau mais... attention à l'intitulé !

Quelques pistes pour une critique constructive, pour aider ceux qui n’ont pas été retenus et qui souhaiteraient progresser : il n’y a pas d’échec en soi, mais plutôt des occasions de rebondir, de se remettre en question, pour faire (beaucoup) mieux la prochaine fois !

1 bis

Mettre la coupe clairement en avant...

 

Tout d’abord, une chose : le niveau était très bon. Ce n’est pas la qualité du travail de coiffure qui est ici en question. Mais, dans un concours (comme dans toute autre occasion : une réalisation sur un(e) client(e), un entretien d’embauche…), l’essentiel est de rester attentif à ce qu’on nous demande… plutôt que de se lancer sans trop réfléchir dans ce qu’on a envie de faire, soi !

Selon moi, et par rapport à un intitulé qui était, en gros : « une coupe, deux possibilités », il aurait été judicieux de se concentrer sur… une coupe ! Or il y a eu énormément de chignons. Et beaucoup trop de cheveux longs, globalement.

Oser se différencier

Evidemment, ce n’était pas interdit. Mais vous aviez beaucoup plus de chances de faire un hors-sujet avec deux chignons d’époques pas très identifiables, même très bien réalisés, qu’avec une coupe courte ou mi-longue joliment réinterprétée. Avec des chignons (notez que certains ont été retenus, malgré tout), vous aviez aussi beaucoup moins de chances de vous différencier…

2 bis

Se différencier dans le choix des coiffages...

 

Ce qui me mène à ma 2ème critique : la prise de risque. Il y en a eu trop peu, alors qu’elle est souvent payante. Les crans, c’est joli, mais il y en a eu beaucoup, beaucoup… Les coiffures à la Marie-Antoinette ? C’était hors-sujet…

Les coiffures « d’aujourd’hui » ? A moins d’un parti pris très clair (wet look…), c’était, dans le meilleur des cas, un choix de facilité, et dans le pire, une façon de masquer votre manque d’inspiration. Choisir une époque qui n’a pas été vue et revue, c’était plus malin. Sans improviser pour autant…

Connaître son sujet (!)

Les quelques dossiers qui ont privilégié des coupes claires, bien reconnaissables, bien accessoirisées et remises dans le contexte (stylisme, attitudes…) sont évidemment sortis du lot. Au passage, et j’en suis ravie, le fait de travailler sur têtes malléables ou sur modèles n’a créé aucune différence entre les candidats : c’est bien la preuve que c’est l’idée (et sa réalisation) qui prime.

3 bis

Bien maîtriser les différentes époques... 

 

Enfin, évidemment, il faut maîtriser son sujet. Et ne pas se lancer dans la coiffure d’une période… qu’on ne connaît pas vraiment. Normalement, si le choix de coiffage était clair, le jury devait pouvoir reconnaître les époques, ou allusions à des personnalités, des stars, avant même de lire votre descriptif. Je me suis moi-même amusée à ce petit « jeu » quasi à chaque dossier, et j’ai été parfois bluffée, d’autres fois… un peu interloquée.

N’oubliez pas non plus que le choix du modèle, la qualité de la photo ne sont pas des détails : inutile de se mettre soi-même des bâtons dans les roues, dans un concours ! Un problème de modèle ? Prenez une tête malléable ! De stylisme ou de décor ? Concentrez-vous sur la coiffure. Faites simple, et efficace, pour la réalisation. Concentrez-vous plutôt sur votre idée, dès le départ, quitte à la questionner, et à changer de voie…

Bonne chance maintenant à nos 10 finalistes pour la suite: rendez-vous le 22 mars à 18h30 sur la page Facebook de Pivot Point pour la 2ème épreuve du concours, la "COIFFURE MYSTERE EN DIRECT" !

Et merci à tous les participants pour votre énergie et votre créativité : j'ai été ravie de contribuer, en tant que jurée, à cette difficile sélection. Vous aviez tous un réel potentiel, reste à l’utiliser au mieux !

Les règles et le calendrier du concours

Les membres du  jury de la 1ère épreuve :
Beata Bourillon
Olivier Lebrun
Alexandre Monteil 
Charline Cardot Mendes
Alix Darles
Alexandre Lebeau 
Et moi-même
02/03/21

Newsletter