Newsletter

Velecta : la renaissance d'une marque

bd-couleurs-produits

Il a pris le temps de sonder les coiffeurs et de faire le tour du marché… Depuis son rachat de la société en avril 2019, Nicolas Chausson, le nouveau président de l’ex-Velecta Paramount, a fait un travail de fond pour évaluer les forces et les faiblesses de cette marque de sèche-cheveux fondée en 1936. Nicolas n’est pas un nouveau-venu dans le secteur de l’outillage professionnel, puisqu’il a lancé en France, puis développé, la marque haut de gamme GHD dans les années 2006-2018. Ces dernières années, il avait aussi noué des liens d’estime avec l’ancien patron de Velecta Paramount, Michel Guillosson.

bdddd n chausson

Développer une image de marque

C’est donc en associant son minutieux travail d’observation des deux dernières années, son expertise, et son amour pour cette marque qu’il connaissait bien qu’il a décidé de lui donner un second souffle, et le nouveau départ qu’elle mérite. En ce printemps 2021, Velecta Paramount devient Velecta Paris, plus sobre, plus facile à mémoriser, élégant et… 100% français. L’enjeu, bien plus profond qu’un simple changement de nom, consiste tout simplement à apporter au fabricant une véritable image de marque, tout en remettant en lumière ses points forts, les piliers de son développement depuis l’origine.

logo_velecta paris_noir

Un logo design et contemporain, pour un retour aux sources de la marque

 

« En fait, il s’agit de transformer une usine… en véritable marque. C’est ça, la stratégie du nouveau Velecta, résume Nicolas Chausson. Et pour cela, je souhaite m’appuyer sur ses 3 piliers historiques. Tout d’abord, c’est une marque qui fabrique ses produits en France depuis 1936. Le ‘’Made in France’’ est revenu à la mode depuis quelques années, puis a été boosté par la crise du Covid. Mais chez nous, ce n’est pas du marketing de dernière minute, cela fait partie de l’ADN de la marque. »

S'appuyer sur le "Made in France"

Surtout, au moment du rachat, à l’heure où il aurait été plus facile d’y renoncer, Nicolas Chausson a réaffirmé cet engagement de fabriquer en France : « C’est un véritable choix stratégique, qui entraîne des coûts, des complexités ». Alors autant en être fier, le revendiquer, et en faire une vraie différence ! « Tous les sèche-cheveux sont dessinés, prototypés et fabriqués ici dans l’usine de Romorantin (Loir-et-Cher), nous sommes la seule marque d’outillage au monde à fabriquer en France. »

recadre iconic tgr 20 i trois quart rose copie

L'Iconic TGR 2.0 i, ou la nouvelle version du TGR eco XP : son nouveau nom indique sa puissance (2000 watts)

 

Ce qui entraîne une réelle dimension humaine (29 emplois), une forte notion de proximité (et de réactivité par rapport aux livraisons ou au SAV), une véritable « French Touch » en termes de savoir-faire, et bien sûr la possibilité d’une démarche éco-responsable (circuit court, développement du tissu local, empreinte carbone réduite).

Réaffirmer son positionnement professionnel

Le 2ème pilier de la marque, c’est bien évidemment sa dimension professionnelle, là aussi, depuis 85 ans. Commercialisés par de nombreux distributeurs spécialistes coiffure, les sèche-cheveux Velecta sont spécifiquement pensés et conçus pour les coiffeurs, pour un usage intensif en salon. Avec toutes les fonctionnalités que cela implique (différentes vitesses, fonction ionique, touche air froid…) et la recherche menée par Velecta sous la houlette de Michel Guillosson depuis des années en termes de légèreté, d’ergonomie, et de de réduction des nuisances sonores. Laquelle a d’ailleurs permis à certains appareils d’être validés pour la lutte contre les TMS…

recadre studio 1 velecta472

Puissance XXL pour un format XXS : c'est le nouveau Revolution 2.2 i

 

Un parti pris de recherche et d’efficacité qui s’illustre aussi dans la dernière innovation de la marque, le sèche-cheveux Revolution 2.2 i, qui vient de sortir, et qui se présente comme « le plus puissant des compacts du marché » (voir encadré ci-dessous).

Bien sûr, ces sèche-cheveux peuvent être vendus par les coiffeurs à leurs client(e)s, lesquel(le)s bénéficieront, à la maison, d’un produit aux propriétés professionnelles, léger, maniable, parfois moins bruyant qu’un autre appareil de puissance comparable, et dont les propriétés sont désormais affichées avec plus de clarté.

Une gamme repensée autour de la puissance

C’est en effet le 3ème volet de ce relancement : réintroduire de la lisibilité dans la gamme, sous la bannière d’une marque affichée plus clairement, et identifiée par un nouveau logo, élégant, design, le nom/référence du produit étant réduit et incluant désormais des informations sur sa puissance et la présence ou non de la fonction ionique (qui permet de réduire l’électricité statique et les frisottis).

packaging

Une gamme entièrement réorganisée... et repackagée

 

Avec le nom Velecta, fièrement logotypé sur les appareils, la marque revient aux sources (Velecta, pour « ventilation électrique appliquée » étant son nom de baptême, l’association Velecta Paramount ne s’étant faite que dans les années 80). Parallèlement, la gamme est réorganisée, et structurée autour de la puissance des appareils : Soft Power (de 1300 à 1740 watts), Easy Power (de 1740 à 2000 watts) et High Power (plus de 2000 watts). Tous les produits mentionnent leur puissance (2.2 pour 2200, 1.7 pour 1700…) et un petit i s’ils sont ioniques.

Leurs couleurs ont été modernisées, la charte graphique de la marque et ses packagings repensés, toujours dans un objectif de clarté et d’information produit. La présence de Velecta sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et Tik Tok pour l’image et les vidéos, mais aussi Facebook, est considérablement boostée.

Mais la guest star de ce relancement ambitieux, de cette renaissance, c’est le Revolution 2.2. i, qui concentre toute la technologie de Velecta, en lui associant une dimension spectaculaire, par l’ajout d’un anneau de lumière (led) pour théâtraliser l’étape souvent banalisée (à tort) du séchage et, littéralement, braquer toute la lumière sur le professionnel et son expertise ! (Voir encadré ci-dessous). Velecta* n’a pas fini de nous étonner et de se réinventer !

*Velecta a réalisé un chiffre d'affaires de 4,1 millions d'euros en 2020, année de crise donc non représentative de son potentiel... A suivre !

 


Le Revolution 2.2 i : le compact qui en a dans le ventre !

Présenté comme le plus puissant des sèche-cheveux compacts du marché, le Revolution 2.2 i affiche une puissance de 2200 watts, pour un poids de 520 g à la répartition particulièrement étudiée. Il bénéficie d’un design contemporain et ergonomique, d’une vitesse de souffle et de températures réglables, de la technologie ionique, de la touche froid, du système clip-easy et de l’embout cool touch (qui reste froid).

revolution 22 i copie

Sa particularité, unique, c’est son anneau de lumière qui permet de mettre en scène le moment trop banalisé, en salon, du séchage et du coiffage. Une étape pourtant cruciale, et assez longue, que le professionnel va pouvoir se réapproprier : la fonction « light circle » pourra réenchanter ce moment tout en accompagnant le regard et l’expertise du coiffeur, car cet éclairage reproduit la lumière naturelle.

Enfin, l’anneau de lumière a été conçu pour envoyer un signal à chaque étape technique (variation de température, utilisation de la touche air froid, de la fonction ionique…), ce qui peut permettre d’enclencher le dialogue avec la consommatrice : pourquoi le coiffeur utilise-t-il telle touche, à quoi sert-elle ? Là aussi, l’anneau braquera le projecteur sur l’expertise du pro… pour peu que le coiffeur rebondisse sur cette opportunité d’échange avec la cliente !

29/04/21

Newsletter