Newsletter

Mes coups de coeur aux Hairdressing Awards

(Photo de couverture : Hooker & Young, Droits réservés)

La 36ème cérémonie des British Hairdressing Awards s’est déroulée cette année de façon exceptionnelle, en mode virtuel : elle a été diffusée en direct sur Facebook Live le 30 novembre dernier ce qui, en soi, est à la fois une première et un exploit. 

L’organisateur de l’événement, The Hairdressers Journal, ainsi que son sponsor Schwarzkopf Professional, n’ont pas voulu renoncer à ce qui est l’événement coiffure pro le plus prestigieux et le plus important de l’année au Royaume-Uni, et sans doute dans le monde. Une façon d'afficher leur soutien aux salons, qui ont traversé, comme partout, de longues périodes de fermeture.

L’un des concours les plus inspirants au monde

Avec 6 nominés par catégorie pour 10 catégories « régionales » (incluant différentes régions de l’Angleterre mais aussi l’Irlande du Nord, l’Ecosse et le Pays de Galles) et 7 catégories spécifiques (Afro, Avant-Garde, Couleur, Homme, Nouveau talent, Equipe artistique, Visuel Tendance de l’année), ce concours reste l’un des plus riches et des plus inspirants au monde.

anne veck avant garde 5

Un visuel Avant-garde, pour le plaisir... (Anne Veck © Droits réservés)

 

C’est pourquoi j’ai souhaité y revenir, sans aucune ambition d’exhaustivité (imaginez le nombre de visuels proposés, à raison d’une collection par nominé…) ni d’objectivité. J’ai plutôt choisi de vous livrer, en toute sincérité, mes propres coups de cœur, à travers une sélection relativement réduite de ce qui m’a vraiment plu, impressionnée, et parfois bluffée. On le sait, ce qui compte autant que la coiffure, dans cette compétition, c'est la force du visuel et de la photo. On est là, typiquement, dans un concours de type Editorial. 

Anglo-saxons et latins

Sans surprise, mes préférences ne correspondent pas au palmarès du jury, à de rares exceptions près - comme le visuel Tendance de l’année, signé par l'Irlandaise Sharon Malcolm, ci-dessous, qui s’est imposé : il y a une différence culturelle notable entre la coiffure dite anglo-saxonne et la coiffure latine. Pour autant, si la coiffure Britannique est souvent considérée comme radicale, dure, voire trash, j’ai voulu rappeler que c’était un peu plus complexe que cela...

gallery_sharonmalcolm

Le visuel Tendance de l'année est celui de Sharon Malcolm © Jack Eames

 

En effet, quand les Anglo-saxons proposent du coiffage sur cheveux longs ou des attaches, des jeux de tressage ou de texturisation diverse, on peut aussi atteindre des sommets d’élégance et de sophistication, via une féminité minimaliste, contemporaine et hyper créative. Les Anglo-italiens de Toni&Guy, qu’on a souvent réduits à des clichés, en sont la meilleure illustration…

Je vous laisse découvrir ma sélection de coiffures "latines" et/ou bien profilées ci-dessous, et revenir sur l’intégralité de certaines collections en suivant les liens ci-dessous :

Hooker & Young, Equipe artistique, finaliste
Kay McIntyre pour McIntyres, Ecosse, finaliste
Jason Hall Hairdressing, Ecosse, finaliste
07/01/21

Newsletter