Newsletter

MCB : pleins feux sur la coiffure

Le grand salon des coiffeurs, le MCB by Beauté Sélection, s’est tenu comme chaque année à la rentrée. A Paris Expo, Porte de Versailles (Paris 15ème), il a accueilli 51 969 professionnels du secteur sur 3 jours (du 14 au 16 septembre), dont près de 10% de visiteurs étrangers. Soit une fréquentation globale en hausse de 2,5% par rapport à l’édition de 2018, avec notamment une journée de samedi, dédiée au business, qui a particulièrement fait le plein de visiteurs, par rapport aux années précédentes. Et qui justifiait ainsi le passage du salon sur 3 jours, décidé il y a quelques années.

un mcb bonde pascal latilUn MCB bondé ! ©Pascal Latil

Une expo et une belle affiche artistique

Vitrine de la profession, le MCB associe une partie exposition (280 exposants coiffure, beauté, et mobilier pour les salons), et une scène artistique qui est sa grande spécificité par rapport aux salons professionnels habituels. Une salle de shows pouvant accueillir 3 000 spectateurs, qui était relayée cette année par deux nouveaux espaces de démonstration, sur la partie expo, la « 360° Stage » et la « Brand Stage » pour des démonstrations techniques ou des performances inédites. Tandis qu’une grande partie des exposants faisaient aussi le show sur leur propre stand… Bref, le Mondial Coiffure Beauté, c’est un grand rendez-vous qui associe les dimensions artisanale et artistique de la profession, sans oublier bien sûr sa dimension business (avec un programme de conférences spécifiques).

Références et marques challengers 

Côté salon, étaient notamment présents cette année L’Oréal Produits Professionnels, Schwarzkopf Professional, Eugène Perma Professionnel, Moroccanoil, Make Up for Ever, Velecta Paramount ou encore Babyliss Pro, ainsi qu’un grand nombre de marques challengers ou de niche, notamment sur les marchés en plein développement de la coiffure homme et de la barbe, mais aussi des marques naturelles, bio ou végétales. Côté show, les têtes d’affiche ont dévoilé, pendant deux jours, du coiffage glamour, mais aussi des coupes franchement courtes - avec notamment de multiples et toniques variations autour du carré - et des couleurs de plus en plus fortes (mais maîtrisées).

ste phane amaru sur la 360 stage pascal latilStéphane Amaru sur la « 360° Stage » © Pascal Latil

Du grand spectacle 

Ainsi que, comme toujours, des expérimentations tirant vers l'avant-garde, et des plateaux « à grand spectacle », comme celui de Raphaël Perrier pour Les Institutions de la Coiffure ou, cette année, le show engagé d’Intercoiffure France, « Deep Forest », pour la préservation des grandes forêts de la planète et de leur écosystème. A noter, aussi, la démonstration toujours étonnante de la maquilleuse Morgane Hilgers et du jeune coiffeur Alexis Mercier, ou le plateau des 100 ans d’Eugène Perma Professionnel, qui a réuni pas moins de 17 coiffeurs sur scène ! Comme sur le salon lui-même, la coiffure homme était très bien représentée, avec notamment le show époustouflant et hors norme de Sarah Daniel-Hamizi, alias La Barbière de Paris (mais aussi les plateaux de Défi pour Homme, Wahl, Men Stories...).

Les Championnats du monde de coiffure

Enfin, le grand rendez-vous français de la profession a une nouvelle fois accueilli, cette année, la compétition des Championnats du monde de coiffure ou Hairworld (une cinquantaine de pays représentés et 1300 compétiteurs internationaux). L’équipe de France y a tenu son rang, remportant pas moins de 16 médailles - 6 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 5 médailles de bronze. Chapeau les coiffeurs !

03/12/19

Newsletter