Newsletter

Marie-Antoinette à La Conciergerie

Plus que quelques jours pour profiter de l’expo « Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image », une rétrospective inédite et magnifique, tant par son sujet que par son ampleur, proposée à La Conciergerie (Paris 1er ) ! Qu'on soit amateur d'histoire, de mode, de beauté, d'art ou infatigable curieux, il faut y aller (seul, entre amis, avec des élèves…), car elle est très bien conçue et particulièrement pédagogique. Marie-Antoinette a été l'une des reines les plus détestées, mais c'est aussi l'une des plus connues au monde.

Entre images cultes et pamphlets

Quasi érigée au rang de sainte, considérée comme une martyre par les Royalistes, qui lui vouent un culte, traînée dans la boue par les Républicains, qui lui imputent quasiment la responsabilité de la Révolution, elle a fait l'objet depuis sa mort - et même dès son vivant - des polémiques les plus intenses. Son image a été dupliquée à l'infini, ses tableaux (notamment son fameux portrait à la rose signé Elisabeth Vigée Le Brun) copiés et reproduits, mais toute sa personne a aussi été outrageusement salie par des pamphlets ignobles et pornographiques...

Une icône libre et moderne

Le cinéma s'est emparé de son histoire et de l'Histoire dès 1903, jusqu'au revival récent des années 2000 suite notamment au film de Sofia Coppola inspiré par la biographie d'Antonia Fraser. Aujourd'hui, devenue icône de mode, de beauté, de cinéma, elle inspire artistes, couturiers, écrivains ou dessinateurs, et c'est comme si, finalement, tout le monde se retrouvait sur sa modernité, son rôle de mécène et de lanceuse de tendances (notamment capillaires, avec son fameux coiffeur Léonard, mais pas que), son indéniable liberté dans sa façon de conduire sa vie, sa relation authentique à ses enfants (c'est la première reine qui les a gardés auprès d'elle et élevés elle-même) et à son environnement (avec son havre de paix, le hameau de la Reine, dans lequel elle s'émancipait de l'étiquette et vivait proche de la nature).
Bref, une expo magistrale mais accessible, à voir jusqu'au 26 janvier.

Expo en partenariat avec Biguine, qui a imaginé une Marie-Antoinette rock pour la saison automne-hiver 2019-2020.

Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image
La Conciergerie, 2 boulevard du Palais (Paris 1er), jusqu’au 26 janvier

17/12/19

Newsletter