Newsletter

Fusion : Flexy + LeCiseau = Kiute !

visuel-presse-kiute-3-esthetique

Dans un secteur beauté déjà riche d’au moins quatre plateformes de réservation en ligne de référence (Planity, Treatwell, Balinea, LeCiseau) et d’une dernière-née (Beauty Planet, par Ikosoft), la fusion entre le logiciel tout-en-un Flexy et le site LeCiseau pourrait bien bouleverser la donne et bousculer les positions établies. Ilan Koskas, fondateur de FlexyBeauty en 2014 – devenu Flexy en 2019 – et Naël Hamameh et Jean de La Porte, co-fondateurs du Ciseau en 2016, désormais trio dirigeant de la nouvelle plateforme Kiute, ne cachent en effet pas leurs ambitions.

Devenir le n°1 de la réservation beauté

« Devenir le Doctolib de la beauté (salons de coiffure, instituts de beauté, spas) », c’est leur objectif affiché – c’est également, on le sait, et depuis l’origine, celui de Planity. D’ici 2023, les trois patrons de Kiute, sur www.kiute.com (qui sera formellement lancée le 28 octobre) visent en effet la 1ère place sur le marché de la réservation beauté (en trafic et en notoriété), 30 000 salons et instituts partenaires (contre déjà près de 10 000 aujourd’hui, du fait de la fusion des deux entités), dont 20% hors de France, et 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire pour leurs clients.

fondateurs team kiute 2

Naël Hamameh, Ilan Koskas et Jean de La Porte, le trio dirigeant de Kiute © D.R.

 

Ils comptent s’appuyer sur la très grande complémentarité entre Flexy, logiciel leader de gestion et de fidélisation pour les salons et instituts de beauté en France (historiquement plus lié aux instituts de beauté) et LeCiseau, plateforme de réservation pour les salons de coiffure hexagonaux, spécialisée dans l’acquisition de nouveaux clients (et qui s’est fait connaître par sa politique de promotions pour booster le trafic pendant les heures creuses des salons).

Deux entités très complémentaires

De fait, comme le souligne Ilan Koskas, « nos deux sociétés ont suivi des chemins parallèles, en développant chacune ses points forts - fidélisation des clients pour l’une, conquête pour l’autre -, en affinant progressivement ses produits ». Et en réfléchissant, chacune, à ses limites : la problématique des doubles (ou triples…) agendas pour Flexy, qui incluait déjà un agenda en ligne, mais plutôt pour les clients fidèles de leurs salons et instituts - lesquels s’inscrivaient souvent aussi, parallèlement, sur une plateforme de réservation ; l’absence de logiciel de gestion professionnel, pour LeCiseau.

visuel presse kiute 6 claim

Outre le constat de leur complémentarité évidente et de leurs atouts, les dirigeants de Kiute affichent aussi une double volonté sur le plan du business : rendre, bien sûr, la beauté accessible à tous, en quelques clics, et à des tarifs allant des promo à -50% ou - 30% au tarif plein, selon les heures et la politique du salon. Car, pour eux, ce sont très bientôt 100% des réservations beauté qui se feront en ligne, ou quasi, c’est inéluctable.

Aider les coiffeurs à surmonter la crise

Mais également, et côté B to B, « permettre aux professionnels de la beauté de mieux vivre de leur passion au quotidien », et les aider à surmonter la crise actuelle, mais aussi l’érosion de la fréquentation en cours depuis déjà une bonne dizaine d’années. En se basant sur les chiffres que tout le monde connaît : 33% de baisse de la fréquentation dans les salons en 10 ans (soit environ 4 visites par an aujourd’hui) ; 40% de créneaux vides dans les salons (et dans les instituts de beauté), 25 nouveaux clients à recruter par mois pour maintenir le salon à flot, 15% de la clientèle à renouveler chaque année.

visuel presse kiute 5 femme

Concrètement, le marché de la beauté pèse déjà 8 milliards d’euros en France (6 milliards pour la coiffure, 2 milliards pour l’esthétique), mais il est assis sur un potentiel dormant, du fait d’un marché non exploité : le chiffre d’affaires non réalisé pendant les heures creuses ou à cause des annulations de dernière minute est ainsi évalué à 5 milliards d’euros.

Une marge de croissance énorme et un potentiel de développement précieux sur lesquels mise la nouvelle plateforme Kiute, qui souhaite avancer vite, en s’appuyant bien sur ses deux jambes : la fidélisation et la conquête des clients. A suivre…

23/09/20

Newsletter