Newsletter

eMCB : l'édition digitale a tenu ses promesses

(photo de couverture  : coiffage par Pascal Lombardo © Jérémie Leconte)

 

C’est peu de dire qu’elle était attendue (au tournant), cette édition digitale du MCB ! Des sceptiques, il y en a eu, mais ce n’est à vrai dire pas pour eux qu’elle avait été conçue. Mais pour tout ceux qui, malgré l’impossibilité, cette année, de tenir un événement professionnel de grande ampleur, étaient en demande d’échanges (virtuels), de démonstrations techniques et d’inspiration (aussi bien artistique que business). Malgré tout, envers et contre tout.

Or, ce MCB alternatif et digital, qui s’est déroulé les 13 et 14 septembre derniers, pour la partie « live », et du 13 au 17 septembre, pour le volet rendez-vous business, a tenu toutes ses promesses. Certes, je ne suis pas neutre, puisque j’ai co-animé, avec Philippe Moreau, toute la partie workshows et conférences, depuis le studio d’enregistrement installé dans une salle du Hall 1, à Paris Expo Porte de Versailles (autant évacuer le sujet tout de suite).

Une audience au rendez-vous 

Mais j’étais du même coup très bien placée pour juger des éventuels dysfonctionnements, techniques ou autres, qui auraient pu perturber l’événement… Or, sur la petite trentaine de présentations (artistiques et business) programmée sur ces deux jours, il n’y a eu qu’un seul couac, empêchant la transmission d’un événement enregistré au Mans à l’Académie Raphaël Perrier.

20200913_111645

Ludovic Geheniaux et son modèle © E.L. / Brunette

 

L’immense majorité de la programmation a non seulement fonctionné, avec des directs du Mans, de Marseille ou même de Singapour, pour des conférences ou des shows, mais elle a attiré une audience plus qu’honorable pour un événement aussi inédit. Et bien plus importante, en proportion, que celle d’événements professionnels digitaux français ou étrangers déjà expérimentés précédemment…  Ce sont ainsi plus de 2 700 personnes qui ont participé à l’édition digitale du MCB by Beauté Sélection, et 900 visio-rendez-vous qui se sont tenus, en ligne, entre visiteurs internautes et marques ou experts inscrits sur la plateforme du salon.

En "live" et en replay

En moyenne, les animations « live » (filmées et retransmises instantanément) ont attiré 98 internautes uniques participants avec une durée moyenne de 14 minutes de visionnage. Sachant que certains workshows ou shows ont enregistré des pics (Ludovic Geheniaux, Raphaël Perrier), et que les conférences plus « sérieuses », qui attirent péniblement une vingtaine de personnes au MCB « physique », ont en proportion été boostées par ce type de retransmission (elles n’étaient en concurrence avec aucun show au même moment !)

20200913_175224

La 2ème transformation, du mi-long à la coupe extra-courte, par Stéphane Amaru © E.L. / Brunette

 

Les replay, disponibles sur la page Facebook du MCB comme sur la plateforme du salon, pour les inscrits, ont pour certains enregistré plus de 3000 vues (et ce n’est évidemment pas fini).

De la coiffure femme, homme, de la beauté et de l'onglerie

En résumé, ce eMCB totalement expérimental, et qui n’a bien sûr pas vocation à remplacer l’événement physique, a rencontré son public. Il faut dire qu’il a proposé deux journées très riches et variées, autour de têtes d’affiches (Ludovic Geheniaux, Stéphane Amaru, Beata Bourillon, Raphaël Perrier, Eric Maurice, l’équipe de Coiffeurs en France…), mais aussi de talents montants (Pierre Saint Sever, Pascal Lombardo…) et de marques émergentes (avec New Flag).

jer_1239

Coupe, design et coloration par Guy Haircut © Jérémie Leconte

 

Sans oublier de mettre en lumière la coiffure homme autour de démonstrations de design assez bluffantes (David Howard, Guy Haircut) ou le maquillage et l’onglerie, là aussi autour d’expertises pointues (le maquillage des peaux noires avec l’équipe de Morgane Hilgers, la technique Airbrush de FloNails pour imprimer des motifs sur les ongles, une mise en beauté adaptée au port du masque par Make Up For Ever…)

Des conférences pour rebondir

Côté conférences, des têtes d’affiche aussi, avec notamment Jean-Christophe Robelot (le créateur de Pop Hair, un agitateur d’idées ultra positif et bienvenu dans cette période) ou Marc Dugast (à l’origine des méthodes de la Morphocoiffure et du Morphorelooking, toujours très « éclairant » dans ses analyses).

jer_1477

Philippe Moreau, Eve Laborderie et Pierre Barré (Hygiène Plus) © Jérémie Leconte

 

Mais aussi des personnalités de tous horizons, venues parler de problématiques stratégiques pour rebondir à l’heure de la crise : les consultantes Chloé Cortinovis ou Christelle Nouviaire, pour élargir notre horizon sur le développement de la « clean beauty » et toutes les opportunités de développement en période de crise, Pierre Barré d’Hygiène Plus pour l’importance du label qualité, Guillaume Pasquier pour Kalendes, sur l’utilisation de l’empreinte bancaire en salon, Marjorie Poyen de Treatwell, sur le business à l’heure du digital, Thierry Pouenat et Patrice Mulato, les co-fondateurs de Mulato, sur l’efficacité de la beauté naturelle…

Des invités au top et généreux

Des participants au top de leur forme, parfois un peu stressés ou déstabilisés par ces conditions particulières (la chaleur, notamment, et l’intensité de l’éclairage) et qui, des ondulations tendance de Pierre Saint Sever à la transformation performance de Stéphane Amaru (deux coupes à la suite sur un même modèle, chacune en 30 minutes chrono), en passant par le splendide lilas réalisé par Ludovic Geheniaux, le coiffage édito simplissime et classe de Pascal Lombardo ou l’attache ultra raffinée de Beata Bourillon, ont tout donné.

20200914_135716 copie

Beata Bourillon et son modèle© E.L. / Brunette

 

Heureux d’être là, malgré l’absence de public : un exercice de projection difficile, et d’indéniable générosité… auquel les internautes ont été sensibles, puisque le « chat » est resté très actif, et riche de questions, y compris pour les conférences business. Bref, le digital comme alternative, en temps de crise, a montré tout son potentiel et sa complémentarité par rapport aux événements « physiques »… que tout le monde préfère, bien entendu !

Espérons que la planète coiffure pourra très vite renouer avec eux, et commencer à se retrouver au Beauté Sélection Lyon, les 22 et 23 novembre prochains. Et au MCB by Beauté Sélection, du 11 au 13 septembre 2021 !

21/09/20

Newsletter