Newsletter

BS Congress : le retour à la vie!

thumbnail_20210606_132634

Pari tenu ! Le BS Congress qui vient de s’achever à Deauville est une réussite, et la preuve éclatante que les coiffeurs et chefs d’entreprise du secteur sont dans les starting blocks pour la reprise. Qui en doutait vraiment ? Encore fallait-il l’audace et la détermination pour maintenir cet événement physique, le premier rendez-vous professionnel du secteur (coiffure et esthétique) depuis un an et demi, en mode « séminaire assis », malgré un manque de visibilité évident.

Au final, le BS Congress, qui pour cette 3ème édition s’est pour la première fois tenu sur deux jours, les 6 et 7 juin, a accueilli environ 300 personnes (visiteurs et accompagnants, exposants, experts et intervenants sur les conférences) dans une atmosphère à la fois très studieuse et décontractée, au Centre International (CID), à deux pas de la plage et sous un soleil resplendissant.

Un soleil qui n’a pourtant pas réussi à déconcentrer les 250 visiteurs : ceux-ci étaient en effet tellement au taquet, ravis de pouvoir enfin de nouveau échanger et se rencontrer « en vrai », qu’ils ont commencé avant l’ouverture du salon le dimanche comme le lundi, et poursuivaient à l’heure du déjeuner…

1018 4n8a0416

(Visuel d'une édition précédente)

 

Il faut dire aussi que la formule fonctionne : le choix en amont de rendez-vous ciblés et qualitatifs entre visiteurs « décideurs » et fournisseurs de solutions est maintenant bien rodé et évite la perte de temps, tout en permettant de rebondir et d’ajouter si besoin un rendez-vous complémentaire sur place.

Tandis que les conférences ont proposé un programme intéressant et varié, et mêlé les personnalités, du ton décomplexé et très cash de Nicolas Waldorf, à la fois star (sur M6) et les pieds sur terre, aux interventions plus classiques (dans la forme, mais pas forcément dans le fond) de Michel Dervyn (fondateur de l’enseigne éponyme et patron d’Alexandre de Paris), du consultant Jean-Christophe Robelot, d’Alain Viot (patron du groupe Mod’s Hair-Lucie Saint-Clair), du coiffeur-barbier Thierry Bordenave (fondateur de Les Hommes ont la Classe), de la consultante Christelle Nouviaire, ou encore du coiffeur et formateur Raphaël Perrier (à la tête du groupe éponyme).

thumbnail_20210606_161117 copie

Une conférence animée par Thierry Bordenave

 

Dans les allées, des personnalités du secteur (Eric Pfalzgraf, pour Coiffirst, Pascal Bizolon, pour la Haute Coiffure Française, Alain Zinzius et Jacques Fournillon, pour Intercoiffure France, Rodolphe Diotel, pour Rodolphe & Co…), mais aussi tout un tas de chefs d’entreprise dynamiques, franchisés, patron(ne)s de petits groupes, fondateur(trice)s de concepts innovants (Sonia B, Mix Beauty, Addict Coiffure, Look’s, L'Atelier, L’Excellence des Coiff’…).

Et, globalement, dans ce centre de congrès, une concentration de bonnes ondes et un état d’esprit hyper positif et constructif : tous les acteurs de la coiffure que j’ai pu interviewer étaient résolument axés sur le développement de leur(s) salon(s), concept(s), voire sur de nouveaux projets, parfois ambitieux.

thumbnail_20210606_163521 copie

La crise ? Une période difficile, certes, mais aussi et surtout, pour tous, l’occasion de réfléchir, de repenser certaines priorités, de resserrer les liens avec leurs clients comme leurs collaborateurs (paradoxalement), et d’œuvrer, plus que jamais, à la valorisation du métier en s’adaptant à une nouvelle donne. Lorsque les positionnements sont bons et bien réfléchis, ils ne sont pas remis en cause mais renforcés (seul point d’inquiétude : la persistance du problème de recrutement). Car s’il y a bien une profession qui ne pourra jamais être digitalisée, c’est bien celle de coiffeur(se) ou d’esthéticienne…

Une reprise pleine de promesses, donc, à confirmer à la rentrée, on l’espère, autour d’événements plus artistiques, comme le MCB by Beauté Sélection les 4, 5 et 6 septembre, le Hair Congress les 12 et 13 septembre (à Paris), ou encore Coiffure Beauté Méditerranée les 17 et 18 octobre (à Marseille).

08/06/21

Newsletter